Circonscription de Pertuis - Sud Luberon
Circonscription
Vaucluse
 

Écrire en deuxième année du cycle 2

vendredi 2 avril 2010, par Administrateur

Aider les élèves à produire des écrits en deuxième année de cycle 2
 
 
 
Il est indispensable dès le début de l’année scolaire d’engager les élèves de CP dans la production de textes (et non de phrase) même si ces textes se réduisent à une phrase comme c’est le cas par exemple dans la production d’une devinette. La phrase produite a le fonction d’un texte.
 
L’entrée en écriture au début de CP se caractérise par une demande d’aide intensive auprès de l’adulte. Les premières productions sont très courtes. Les progrès en lecture permettent rapidement la construction d’outils collectifs spécifiques ou non à la séance. Ces outils déchargent l’enseignant et lui permettent de s’occuper des élèves les plus en difficulté dans cette activité d’écriture.
Il est essentiel que les premières séances soient des expériences d’écriture ressenties comme des réussites par les élèves. Pour cela, l’enseignant choisira des tâches adaptées au niveau de tous, proposera des aides, valorisera collectivement les productions de chacun.
Au début, l’exigence du maître portera sur la capacité de chacun de demander de l’aide, puis progressivement pour les meilleurs, à s’en passer et à ne demander que pour les difficultés « inédites », pour lesquelles aucun outil n’est disponible.
 
Que faut-il savoir faire pour produire des textes ?
 
- Savoir dicter au maître (ralentir son débit pour permettre la réalisation de la tâche)
- Savoir segmenter la chaîne verbale (découper son propos en énoncés, en syntagmes nominaux ou verbaux…)
Ces représentations même intuitives de la langue écrite, cette segmentation différente à l’oral et à l’écrit sont travaillées à l’école maternelle. (JP.Jaffré : Les ateliers d’écriture inventée – segmentation et conscience phonique)
- Savoir graphier et copier (à développer tout au long des trois années du cycle. L’écriture cursive permet au lecteurs/scripteurs débutants de renforcer la segmentation de l’écrit.
 
Quels dispositifs d’aide ?
 
- La dictée à l’adulte (travail de groupes) où le maître n’est ni magnétophone (celui qui écrit tout ce qui est dit et comme les élèves le disent), ni écrivain public (celui qui met en mots, en texte, l’idée de l’autre). Son rôle est de rendre visible l’élaboration du texte. Matériellement, travailler sur du papier affiche permet de faire apparaître les ratures, les ajouts, les modifications. (le brouillon).
Le maître en gérant le temps et le groupe aide à passer du récit oral à l’énonciation écrite.
Par ses fréquentes relectures du texte pour accord en cours d’élaboration, il aide :
· à comprendre comment s’effectue la mise en mots.
· A mettre en évidence les ambiguïtés sémantiques (synonymes, précisions lexicales…)
· A construire la cohérence textuelle par l’usage des substituts des noms
· A réfléchir sur l’enchaînement des énoncés et le rôle des connecteurs
· A rendre conscience du maintien du temps des verbes.
 
- Le texte référent : Les élèves écrivent à partir d’un texte support dans lequel ils puisent des phrases, des structures, des mots. Ce texte référent peut être de même type que celui à produire (début de récit par exemple dans le cas où le projet consiste à écrire un épisode ou une fin) ou de type différent (recette à partir de laquelle on fait la liste des ingrédients).
Tous les élèves pourront trouver dans le texte référent, les matériaux dont ils ont besoin grâce au degré de guidage différencié du maître :
· guidage par désignation d’un paragraphe ou indications vagues portant sur « début » ou « fin » de texte pour certains élèves.
· Guidage par désignation d’une phrase comme :
-recherche dans la 4° ou X° phrase
-recherche dans la phrase qui commence par…
-recherche dans cette phrase (montrée sans la lire)
· guidage par lecture d’une phrase (le maître localise la phrase, lit mais ne pointe pas les mots)
· guidage par désignation des mots d’une phrase :
-pointage des mots par le maître qui lit la phrase
-pointage par le maître du mot recherché (aide totale)
 
- La structure de texte : les élèves prennent appui sur une structure de texte au sein de laquelle ils opèrent des modifications locales (substitutions, expansions…)
 
- Les « sacs de mots ou d’expressions » : la classe réalise dans le cadre du projet d’écriture des listes de mots dans un champs sémantique (et/ou grammatical) particulier ; ces mots ainsi classés sont à la disposition de tous pour y puiser en fonction des besoin de leur production.
 
Circonscription de Circonscription de Pertuis - Sud Luberon – 160, avenue Jean Moulin BP 17 Villelaure - 84125 Circonscription de Pertuis - Sud Luberon - Vaucluse – Responsable de publication : Patrice GANDOIS, IEN de circonscription
Dernière mise à jour : mardi 19 septembre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille